La petite révolution céleste       La petite révolution céleste

 

La petite révolution célesteLa petite révolution céleste appelée aussi petit orbite microcosmique désigne la circulation du qi (souffle, énergie) en boucle dans les méridiens Dumai et Renmai.

Si l'on compare les 12 paires de méridiens principaux à des fleuves de qi, on peut envisager les "méridiens curieux - ou merveilleux" comme des océans, des mers de qi.Dumai, le méridien gouverneur, est la "mer des méridiens yang" et distribue le qi dans tous les méridiens yang; son trajet superficiel va du périnée au sincciput (sommet de la tête) en parcourant toute la colonne vertébrale, et descend suivant une ligne frontale médiane jusqu'à la lèvre supérieure.Renmai, le méridien conception, est "la mer des méridiens yin" et distribue le qi dans tous les méridiens yin; son trajet superficiel va du périnée jusqu'à la lèvre inférieure en parcourant la ligne médiane antérieure du corps.

La pratique de la petite révolution céleste consiste à faire circuler le qi en boucle dans ces deux méridiens: classiquement depuis Qihai (sous le nombril) jusqu'à Huiyin (périnée), puis Weilu (coccyx), Mingmen (entre L2 et L3), Jiaji (milieu du dos), Yuzhen (base du crâne), Baihui (sommet de la tête), puis en suivant la ligne médiane antérieure jusqu'à Qihai; le pratiquant touche le palais avec la langue ("le pont des pies") connectant ainsi les deux méridiens.

Quand les deux méridiens sont ouverts et que l'énergie circule librement, l'ensemble du corps est approvisionné en qi et l'organisme se renforce et s'équilibre

.Dans les pratiques méditatives taoïstes, on utilise l'intention pour faire circuler le qi; c'est une pratique avancée réservée aux personnes ayant déjà une conscience énergétique développée.

L'ouverture des méridiens doit découler d'un processus naturel, d'un développement du ressenti, et non d'un effort mental.

 

Un grand nombre d'exercices de qi gong et la pratique du tai chi chuan favorisent cette ouverture et le déblocage des "barrières" énergétiques localisées dans les zônes de: Weilu, Mingmen, Jiaji et Yuzhen.

La circulation du qi dans le Dumai jusqu'au sommet de la tête est associée à l'inspir et procure une sensation très agréable et régénérante; l'expir accompagne la descente du qi par Renmai et a un effet très apaisant.

Cette pratique devient très dynamisante et puissante associée à la respiration inversée, notamment dans le travail avancé du tai chi chuan où l'inspir associé aux "spirales" des bras et des jambes sert de "pompe" pour faire monter le qi par Dumai.